Dash deux en un

dash

Lessivés par cette lessive, par cette guerre perlée semée de période de latence, de relâchement qui se font de plus en plus courtes, avant la montée de la prochaine vague, du trouble, de la prochaine attaque.

Souffler, souffler, reprendre son souffle avant de repartir en apnée.

Rire à nouveau, boire, danser, avec le cœur qui n’y est pas toujours, mais qui se bat lui aussi.

Résister à la peur, aux préjugés, à la discorde, à la bêtise, à l’ignorance. Chasser chaque jour de sa tête les pensées anxiogènes qu’ils espèrent qu’on aura et ne pas leur donner ces petites victoires. Modeste résistance.

Sentir malgré tout qu’on regarde le monde différemment, qu’on se sent ébranlés, fragiles,  qu’il y a eu un avant et un après Dash.

Se raisonner à triste coup de statistique : on meurt plus en voiture que du fait d’une putain de lessive à cerveau.

Se dire que les vagues vont bien finir par passer, que Dash c’est sûrement juste l’éléphant qui accouche d’une souris,  même si ça fait mal en attendant.

Mais tirons le meilleur de cette épreuve, avançons ensemble, vite et surtout bien, pour que ce ne soient pas d’autres vagues marines qui déferlent violemment sur nos rivages pour des périls sûrement aussi dangereux qu’une ignoble marque de lessive.

Et se rappeler notre chance de vivre ici et maintenant, malgré tout, malgré la morosité ambiante.

Liberté, égalité, fraternité.

Mots-clefs :, , ,

2 Réponses à “Dash deux en un”

  1. Diniz 27 juillet 2016 à 9 h 36 min #

    Article qui donne une triste suite à la chanson de souchon que mon iPhone veut appeler « douchon »…
    Bel article cependant
    L.

    • simplehumans 27 juillet 2016 à 10 h 09 min #

      Je te rejoins parfaitement, espérons que l’amour ne finisse pas, lui aussi, à la machine

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus