L’heure d’hiver

On était déjà crevés par la rentrée, on voyait déjà les jours se raccourcir, les feuilles d’automnes se ramassant à la pelle que voilà le coup de massue : le passage à l’heure d’hiver.

Ah, l’heure d’hiver et l’heure d’été, tout un poème.

Je sais pas vous, mais moi je n’ai jamais vraiment compris (si ce n’est qu’on change d’heure, quand même ça je comprend, enfin même ça c’est pas si simple. Bon alors voilà ce que m’explique le site http://www.service-public.fr « dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre 2014. À 3 heures du matin, il faudra retirer 60 minutes à l’heure légale ; il sera donc 2 heures ». Vous avez tous bien compris ? De un, à trois heures vous vous levez. De deux, vous faites des maths et vous décomptez 60 minutes de toutes vos horloges (oui ils ont bien dit 60 minutes et pas une heure, subtile différence). De trois, ben, bon courage après ça pour vous rendormir mais vous avez la sensation rare d’avoir pu vivre intensément votre changement d’heure).

heure

Je sais, je suis écolo dans l’âme, et donc je suis censée encenser (vous apprécierez ou non le jeu de mot) le changement d’heure, sans me poser de question et croire sur parole les pouvoirs publics sur les raisons (forcément bonnes) qui ont poussé l’Etat français à instaurer le changement d’heure.

Petit rappel :

« Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’hiver s’effectue le dernier dimanche d’octobre et le passage à l’heure d’été le dernier dimanche de mars. Le prochain passage à l’heure d’été aura lieu dimanche 29 mars 2015 (à 2 heures du matin).

L’objectif du changement d’heure est principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel. » (source http://www.service-public.fr).

Et même si personnellement, je n’arrive pas vraiment à comprendre en quoi se lever quand il fait nuit et travailler quand il fait également nuit une heure plus tôt fait faire des économies d’énergie, des personnes bien plus compétentes que moi ont fait la démonstration de l’efficacité du changement d’heure sur les économies d’énergie.

 

Et voilà les avantages :

- « Un gain confirmé et pérenne sur l’éclairage : En 2009, ces gains ont représenté de l’ordre de 440 GWh, soit l’équivalent de la consommation en éclairage d’environ 800 000 ménages. Grâce à ces économies sur l’éclairage, 44 000 tonnes de CO2 ont ainsi été évitées » ;

- « Le changement d’heure permet par ailleurs un gain en puissance notable car les pointes de consommation d’avril, même si elles n’atteignent pas les niveaux du plein hiver, sont un enjeu important pour le système électrique ».

Source : http://www.presse.ademe.fr/2013/03/les-impacts-du-changement-dheure.html

 

Voila, je comprends pas, mais je m’incline.

Vous me direz, quelque part, dans le changement d’heure c’est pas celui du passage à l’heure d’hiver qui est le pire sur le coup, car soyons quand même positif, on gagne une heure de sommeil (enfin ça c’est dans la théorie ou réservé à certaines franges de la population, car quand on a des enfants en bas âge, ça donne qu’on est réveillé pendant un bon mois une heure plus tôt qu’avant … et ça, ben ça énerve ! Et quand on est vieux, qu’on dormait déjà peu et qu’on se levait tous les jours à 5 heures du mat, ça donne qu’on se lève à 4… encore plus déprimant).

Par contre, après cet effet positif journalier de très court terme de gain de temps, bah sur le moyen terme, je sais pas vous mais moi, ça me déprime sacrement le changement d’heure.

Mais rassurez-vous les simples humains, le mieux reste à venir. Car pour assurer un maintien optimal du niveau de dépression hivernale (qui enrichira au passage l’industrie pharmaceutique, effet secondaire non comptabilisé du changement d’heure ?), votre boite aux lettres vous matraquera bientôt de jolis petits catalogues de noël avec l’injonction de bonheur, d’amour et de partage qui va nécessairement avec.

Sur ce, moi cette année, je vais choisir l’hibernation.

 

On se retrouve au printemps !

Mots-clefs :,

Une réponse à “L’heure d’hiver”

  1. Annie 12 octobre 2014 à 15 h 26 min #

    Moyen mémotechnique tout simple pour se rappeler du sens de ces foutus changements d’horaires, car comme toi, je déteste le changement d’heure et je ne connais personne qui l’apprécie, entre les bébés contrariés par leurs heues de biberon, et les vaches qui meuglent parce qu’elles ne sont plus traites au bon moment, ça pourrait faire tourner le lait, (et entre nous notre ami François le Preux, ferait bien d’abolir cette loi stupide s’il voulait voir remonter sa côte (de maille ???), bref, en AVril (en fait le week-end juste avant) on AVance, et en octobRE on REcule… Bref, soi disant par mesure d’économie d’électricité, tu parles Charles, car en ayant discuté avec des amis électriciens (ben oui parce que j’ai des copains électriciens, plombiers et y a des fois ça sert !) vu les ampoules basses consommation et LED (bon pas très jolies, mais c’est pas moi qui leur ai donné leur nom, les histoires d’économie d’énergie donc, ne sont plus autant d’actualité…. Alors que faire ?

Répondre à Annie

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus