Comment j’ai osé adhérer à une AMAP.

- « Tu devrais adhérer à une AMAP » m’avait dit il y a déjà quelques années une amie de bon conseil.

- « Une « A » quoi ? ».

 

AMAP1… Un mot que j’entendais de temps à autre mais qui restait assez abscons. Je savais vaguement qu’il s’agissait d’agriculture bio. J’y craignais un certain sectarisme. Enfin bref, un petit quelque chose en moi (timidité ? flemme? radinerie ?) faisait que je n’avais pas encore franchi le pas.

 

Mais comme vous le savez, pour ma part 2014 est l’année des bonnes résolutions écolo.

 

Alors après un petit auto-coup de pied aux fesses, j’ai osé !

 

J’avais entendu dire qu’il y en avait une à 5 minutes de chez moi.

 

On m’avait dit le timing et qu’il restait des places pour l’adhésion 2014 (zut plus d’excuses pour me défiler).

 

Alors un fameux soir,  j’ai pris mon courage à deux mains.

 

Je vais à l’adresse indiquée. Personne…

 

Il fait nuit noire et en plus il pèle. J’abandonne ?

 

Tiens, une personne avec trois cabas comme si elle allait faire le marché. Il est pourtant 20h passées.

 

Puis une deuxième, une troisième…

 

Toutes convergent vers le même endroit. Serait-ce le lieu recherché ?

 

Je décide donc de suivre les mystérieuses personnes à cabas (signe méconnaissable pour tout écolo qui se respecte) et me voilà devant une petite camionnette blanche, pleine de bacs à légumes. C’était donc là.

 

Accueil avec un verre de soupe (enfin pas pour moi, car si je viens adhérer, je ne suis pas encore adhérente… petite subtilité… hum hum… passons).

 

Dans l’obscurité hivernale, une jolie petite cabane illuminée par des guirlandes au milieu d’un verger. Tout cela m’a l’air décidément bien sympathique.

 

Je rencontre la responsable de l’association, je remplis mes formulaires d’adhésion, on m’explique le principe de fonctionnement. Je fais le choix de m’inscrire en demi-panier afin d’être sure de ne pas jeter de bons légumes bio.

 

Je m’engage à prendre les paniers chaque semaine, à trouver quelqu’un pour les prendre à ma place si je ne peux pas venir pour éviter tout gâchis alimentaire (car oui, surprise, malgré ses tentatives cette AMAP n’a pas trouvé d’associations caritatives qui accepte le don des paniers non pris par les adhérents).

 

Je m’engage également à aller visiter à une centaine de kilomètres, le lieu de production des légumes ainsi qu’à participer au moins trois fois dans l’année à la distribution pour l’association.

 

C’est sûr cela a un certain coût financier (ou devrais-je dire coût certain) : dans ma commune presque 400 € pour 38 semaines de demi-panier (soit 10,5 € pour environ 2,5 kg).

 

Mais :

 

- de un, de nos jours, nous prenons sans sourciller des forfaits portables ou internet qui s’approchent aisément ce montant de 40€ par mois (voir le dépasse largement à l’échelle d’un foyer). Ne devrait-on pas replacer une bonne alimentation en besoin essentiel et prioritaire ? La réflexion est lancée.

 

- de deux, mes courses de légumes sont faites pour moi, il ne me reste plus qu’à venir prendre le panier une fois par semaine (gain de temps).

 

- de trois, plus de problème de sac plastique. Ici c’est évidemment intégré à la démarche. On vient avec ses cabas (je n’ose imaginer les lourds regards qui pourraient se poser sur l’adhérent venant avec un sac plastique).

 

- de quatre, je prends soin de ma santé et de ceux pour qui je cuisine avec des produits de saison et non traités.

 

- de cinq, c’est sympa, on fait connaissance de ses voisins dans une ambiance conviviale.

 

Voilà, pour 2014 j’ai osé adhérer à une AMAP !

 

Pourquoi pas vous ?

panier

 

http://www.reseau-amap.org/

http://www.paysans.fr/R226-n1-paniers.html

http://www.avenir-bio.fr/index.php

les paniers bio c’est tout aussi bien :) , pas de sectarisme

http://www.lecampanier.com/

http://www.mon-panier-bio.com/

 

1Association pour le maintien d’une agriculture paysanne, pour plus d’information http://www.reseau-amap.org/amap.php

Mots-clefs :, ,

2 Réponses à “Comment j’ai osé adhérer à une AMAP.”

  1. burp222 31 décembre 2013 à 13 h 42 min #

    Et pour le pèlerinage annuel sur le lieu de production, adherez-vous à une association de co-voiturage?

  2. simplehumans 7 janvier 2014 à 20 h 06 min #

    :)

Répondre à burp222

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus